Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de andika

Articles avec #star wars tag

Rogue One: Une nouveauté rafraîchissante

19 Décembre 2016 , Rédigé par andika Publié dans #Cinéma, #Star Wars, #RogueOne

Quelle immense surprise que ce Rogue One ! Tellement plus qu'un simple objet visant à faire du profit. Je l'affirme d'autant plus que j'étais sceptique face à ce projet et que j'ai eu beaucoup de mal à m'intéresser à ce film mais au vu des échos positifs, j'ai décidé de tenter.

On part toujours dans une galaxie très, très lointaine mais on ne regarde pas au même endroit que d'habitude. On a donc l'occasion de voir un Empire des plus féroces, beaucoup plus dangereux que ce que montrait les autres films. On a également droit à une rebellion plus radicale, plus féroce, violente, chose inimaginable dans un film Star Wars qui est avant tout familial.

Et pourtant, les thèmes habituels sont conservés, la Force, la famille, l'amitié mais tout cela en étant renouvelé. 

Il est une fois de plus appréciable d'avoir une femme comme personnage principal, Felicity Jones excelle en Jyn. Le reste du casting est également très satisfaisant, notamment un Forest Whitaker assez étonnant et barré.

Etendre l'univers de Star Wars de cette manière, c'est définitivement oui. Un bon scénario sur une histoire qu'on connait un peu pourtant, des personnages attachants et une réalisation grand spectacle qui nous offre les plus belles séquences de bataille spatiale. On a également droit à de très belles émotions et une conclusion douce amère, définitivement pas enfantine pour le coup. Rogue One offre ce qu'il y a de mieux dans Star Wars, de façon très audacieuse.

Lire la suite

Star Wars : Episode III - La Revanche des Sith, une vraie tragédie grecque

1 Janvier 2016 , Rédigé par andika Publié dans #Cinéma, #Star Wars

En ce 1er janvier 2016 et en cette fin de vacances d'hiver, il me fallait rester à la maison pour récupérer de ma soirée de la veille ! Et quoi de mieux pour m'occuper que de me replonger dans ce film que j'avais tant aimé à sa sortie mais avec lequel j'avais tout de même quelques réserves.

Je me souviens que je l'avais vu dans des conditions rocambolesques en ce mois de mai 2005. En effet, je n'ai pas pu le voir le jour de sa sortie, j'étais arbitre pour les championnats de France UNSS de handball et je n'avais pas la liberté de m'absanter pour aller au cinéma durant la semaine de compétition. Qu'à cela ne tienne, j'étais parti voir le film au retour de ma mission, avant même de passer par chez moi... Oui, c'est grave ahahaha. Mais pas pire que de sécher un cours pour voir l'épisode VII afin de profiter de la place que j'avais réservée dix jours à l'avance mais je m'égare !

La Revanche des Sith est le point culminant de cette deuxième trilogie. Il s'agit vraiment de l'apothéose, tous les protagonistes arrivent à un point de rupture et l'équilibre trouvé lors des films précédents ne peut qu'être bouleversé. C'est le film central dans le parcours du héros de la saga, de l'élu, à savoir Anakin Skywalker aka Darth Vader.

C'est le film Star Wars où il y a le plus d'action, le plus de combats, le plus de duels au sabre laser et aussi le plus de morts parmi les personnages principaux. Pas le temps de respirer avec un texte d'introduction qui commence par le mot WAR, ça pose l'ambiance ! On entre ensuite directement dans une bataille spatiale démentielle, vraiment la meilleure séquence de ce genre dans la saga. Bien entendu, on sait ce qu'il va se passer vu l'ordre dans lesquels sont sortis les films mais ça n'empêche pas de ressentir une grande tension.

Ensuite, ce film est véritablement une tragédie grecque. Ce genre d'histoire où on sait que le héros va chuter dès le début, que cela sorte de la bouche d'un oracle ou d'une prophétie. Comme par exemple dans le mythe d'Oedipe, pas pour les histoires de psychanalyse avec nos mamans mais dans le fait qu'Oedipe essaye d'échapper à son destin et à la prophétie de l'oracle mais se précipite dedans, son père fait la même chose. Il en va de même pour Anakin Skywalker. Mais le truc qui fait que c'est encore mieux, c'est qu'il y a une mise en abyme. Comme pour la mythologie, on connait tous ce qui va arriver à Anakin, il entre donc dans le rang des héros des tragédie grecques par ce film, comme un Achille par exemple. Là ou Oedipe finit énucléé, là où Achille meurt, Anakin devient le monstrueux Vador, et perd ses membres, mais ce n'est pas la fin de son histoire même si ce film à lui tout seul peut se prendre comme un mythe complet.

Autre aspect vraiment intéressant lorsqu'on a un peu plus de recul, ce sont les intrigues. C'est le film des conciliabules, des manipulations, des non dits, du jeu de dupes. Les masques ne tombent pas tout à fait au début mais plus le temps passe, plus les adversaires qui se font face prennent conscience du danger et se prépare à des extrémités. Toute cette tension entre Palpatine et les Jedis est gérée de main de maitre par Lucas dans la première partie du film. Lorsqu'on regarde le film par ce prisme, on comprend mieux le tiraillement du personnage d'Anakin, qui est bien entendu fidèle à l'ordre Jedi mais qui est aussi très attaché à Palpatine qui a toujours été son mentor. Et surtout, Palpatine est bien plus bienveillant avec lui que ses frères Jedis, cela a toute son importance dans son basculement. Avec le recul, j'en viens à trouver la performance d'acteur d'Hayden Christensen regardable, mais quand j'ai vu Adam Driver dans l'épisode VII, je me suis vraiment dit qu'avec un meilleur comédien, l'épisode III aurait atteint des sommets.

Enfin, les effets spéciaux vieillissent bien, les décors sont vraiment jolis et on sent une grande imagination visuelle, que beaucoup de boulot a été fait sur les story board. Bien entendu, des décors réels ont leurs avantages mais ces décors numériques ne sont pas forcément à jeter.

Pour conclure, La revanche des sith est un excellent spectacle et je classe ce film haut dans ma hiérarchie des Star Wars !

Lire la suite

Star Wars - Le Réveil de la Force, un simple prélude

17 Décembre 2015 , Rédigé par andika Publié dans #Cinéma, #Star Wars

Pour ceux qui me connaissent, vous ne trouvez pas qu'il me ressemble ce type ?

Pour ceux qui me connaissent, vous ne trouvez pas qu'il me ressemble ce type ?

Tout ça pour ça serais-je tenté de dire. Mais il est vrai que JJ Abrams avait une mission difficile voire impossible (blague inside pour qui connait la filmographie de ce loustic). Il s’agissait d’un exercice périlleux, non pas de reprendre Star Wars dix années après La Revanche des Siths, mais bel et bien de nous livrer une suite au Retour du Jedi, plus de trente années après ce film qui concluait pensions-nous cette histoire brillamment. Trente ans, c’est long, très long, trop long tant et si bien que lorsque le film s’ouvre, on est perdu, malgré le texte jaune. Quoi, Luke Skywalker a disparu ? Le Premier Ordre a remplacé l’Empire, une nouvelle République a été fondée et son bras armé, la Résistance continue le combat contre la tyrannie et le côté obscur. Bah mince alors, je pensais que tout était beau et que tout était réglé à la fin de ROTJ, l’étoile noire était détruite, les Siths morts, Luke Skywalker n’avait plus d’ennemi à sa hauteur.

Tout cela a volé en éclats, et je pense que le fait de ne pas le voir affaiblit le film, on se retrouve dans un contexte qui ne nous est pas familier alors qu’on pouvait s’attendre à y être à son aise puisqu’arrivé à cet épisode, on a déjà un background de six films, ce n’est pas rien. Ce film est un peu difficile d’accès pour qui n’est pas un peu initié à l’univers étendu même si ce n’en est pas une adaptation. Toutefois, il en reprend des thèmes et idées.

Le film s’appelle le Réveil de la Force, il est puissant ce titre, évocateur puisque Star Wars ne serait pas Star Wars sans cette fameuse Force. Et pourtant, j’ai été au regret de constater que cette Force était un peu la grande absente du film. Oui on en parle un peu mais nous sommes loin des logorrhées mythiques d’Obi Wan et Yoda à son sujet tout au long de la saga, le passage le plus marquant étant bien entendu la scène du X Wing dans l’Empire contre attaque.

Devant ce film, je me suis amusé à me dire que JJ Abrams avait inventé le premier Star Wars sans Jedi à l’intérieur et j’en ai été très frustré !

Toutefois, ce film a de sacrés points forts ! Une direction artistique monstrueuse, une photographie à tomber, un rythme de folie, on ne s’ennuie pas une seconde, une musique très belle bien qu’aucun thème nouveau ne se démarque réellement à la première écoute, on a l’impression que ce n’est plus Williams à la baguette quelques fois d’ailleurs ! Mais le scénario laisse à désirer, il innove peu, trop peu. La trame de ce film est assez similaire à celle de l’épisode 4 tant est si bien qu’il y a trop peu de surprises. L’innovation se situe au niveau des personnages, plus spécifiquement Finn et Rey. Finn, un Stormtrooper noir qui déserte, ça, c’est vraiment un truc inattendu et bien entendu Rey, douce, fragile mais si forte, c’est réellement elle qui porte le film et plus le temps passe, plus elle se révèle, plus elle s’étoffe, plus elle s’éveille… (Daisy Ridley est sublime et j'apprécie particulièrement sa voix !) C’est vraiment elle l’héroïne de cette nouvelle trilogie et je suis totalement pour que ce genre de rôle soit pour une femme ! Mais le grand méchant n’est pas en reste ! Kylo Ren campé par un excellent Adam Driver est tour à tour inquiétant, effrayant, révoltant, touchant. C’est un méchant nouveau, il n’est pas avide de pouvoir, il semble être un peu perdu et se chercher, il assume ses faiblesses et tente tant bien que mal de les combattre. Il est si éloigné de Vador et de Palpatine. En un mot, il est fragile mais il fait tout pour y remédier.

On a aussi un humour omniprésent, surtout grâce au personnage de Finn, il y a également une belle alchimie entre les anciens personnages et les nouveaux, justement entre Finn et Han solo.

Mais le grief que j’ai principalement contre ce film, c’est que lors de la promotion, ses auteurs se sont échinés à critiquer la prélogie, à savoir les épisodes I, II et III. Personnellement, j’apprécie beaucoup ces films et je les trouve bien meilleurs que cet épisode VII (et toc !). L’épisode VII a bien entendu des qualités, il ravira certains fans, mais il n’existe pas en tant que film lui-même. Il n’a pas d’autonomie. C’est un événement, c’est une suite, c’est une introduction aux prochains (et vraiment une excellente introduction), mais ce film se cherche sans se trouver. Il ne se définit pas lui-même, il n’existe que par les autres et pour les autres et ça, c’est vraiment très dommage. Il y a eu un grand manque d’audace dans l’écriture, des innovations auraient été possibles mais il semble que la suite s’annonce prometteuse. Il manque une certaine dimension épique, certains moments plus posés, certains dialogues marquants qui ont fait le sel des films précédant.

Néanmoins, il y a dans ce Star Wars beaucoup d’émotion avec une fin mythique où l’on retrouve enfin celui qu’on était venu chercher, où on retrouve enfin ce que l’on attendait plus, tout simplement, c’est à ce moment même que l’on retrouve Star Wars. Vivement l’épisode VIII !

Lire la suite