Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de andika

Articles avec #apero tag

Un KdB avec DSK

9 Septembre 2015 , Rédigé par andika Publié dans #Politique, #Autre, #DSK, #Apéro, #KdB

J'ai rencontré Dominique Strauss Kahn le lundi 7 septembre 2015 à la comète, bistro mondialement connu grâce à Jegoun se situant dans la belle commune du Kremlin Bicêtre.

Lorsque Jegoun m'a convié à cet événement, par DM sur twitter, deux semaines auparavant, je me suis demandé si c'était sérieux, s'il n'avait pas trop bu, bien que sceptique quant à la véracité de cette rencontre, j'ai répondu favorablement à l'invitation rapidement. Mais tout en me disant que je n'y croirai que lorsque je verrai DSK.

Je n'étais pas le seul à être sceptique et pourtant, c'était bien vrai, DSK est venu nous rencontrer au KB, et j'en suis très heureux.

Le principe de la soirée était simple, c'était une réunion de blogueurs, fameux KdB (Kremlin des blogs) qui est assez connu maintenant, la seule particularité était notre invité de marque. La démarche de ces KdB est toujours la même, on se retrouve autour d'un verre ou d'un repas et on échange sur l'actualité ou sur des sujets plus personnels, c'est toujours un moment très convivial, ouvert avec des personnes intéressantes et qui permet aussi d'apprendre des choses. Finalement, ce n'est pas étonnant que ces petites sauteries suscitent l’intérêt et la curiosité de certains politiciens.

Mais j'ai toujours du mal à expliquer ce qu'est le KdB, ce qu'est cette nébuleuse de blogueurs (surtout de gauche), qui tourne autour du monde politique, dont certains sont pleinement dedans, d'autres ^plus éloignés, certains militent, d'autres non. Prosaïquement, je dirais qu'il faut le vivre pour le comprendre.

Pendant longtemps, je ne me suis pas senti légitime dans ce cercle de blogueur, en effet, je ne blogue pas politique et jusqu'à il y a peu, je ne bloguais pas du tout ou au pire de manière très discontinue. Mais depuis, j'ai rouvert cet espace ici, même si je parle de cinéma, je suis toujours actif sur Twitter, j'ai toujours mes convictions, mes idées, mon opinion, et lorsque je l'estime nécessaire, je m'exprime.

Alors que s'est-il passé avec DSK lundi soir au KB ?

Pas grand chose et beaucoup de choses en même temps. En général, les personnes à qui j'en ai parlé m'ont fait une blague sur le cul ou on évoqué sont éventuel retour en politique. Mais il ne s'agissait pas de cela. Ce qui s'est déroulé, c'est un échange, ouvert, dans tabou, un vrai dialogue.

DSK a répondu à toute nos questions, il nous a également écouté, nous lui avons expliqué notre démarche, ce que nous faisons, il pense même que cela représente l'avenir de l'engagement politique, du militantisme. Je ne suis pas totalement d'accord sur ce point, à mon avis, les internets ne représentent qu'un outil parmi tant d'autres facilitant la mobilisation mais ce n'est pas encore ici que tout se passe.

Il nous a également expliqué ce qu'était le fameux "Jack is back" de son tweet inaugural. que n'avons nous pas lu à ce sujet. Au final, c'est simple, par ce message, il voulait créer l'attente, attirer l'attention, faire un teaser comme pour les films dont on attend la sortie au cinéma, pour qu'ensuite, au moment de publier un article intéressant, les gens le lisent. Il ne souhaite plus parler à la presse, il ne supporte plus les méthodes des journalistes à l'heure de la presse 2.0, il cherche des moyens de communications directs, sans intermédiaire. Ainsi, grâce à twitter, il a atteint son but, par exemple, son premier texte sur l'Europe avait été lu par plus de 3 millions de personnes. Au final, le Jack is Back aurait pu être n'importe quoi d'autre.

Enfin, je n'ai pas eu l'impression d'avoir en face de moi une personne qui voulait retourner dans la vie politique. Je ne suis même pas certain qu'il ait réellement eu l'ambition de devenir président un jour. Et c'est d'ailleurs pour cette raison qu'il est si intéressant à écouter maintenant, il ne brigue aucun mandat, ne sollicite aucun suffrage et peut donc parler librement. C'est d'ailleurs ce qu'il déplore dans la vie politique, le nombre de bêtises que les hommes et les femmes politiques sont amenés à raconter pour être élus. On occulte les vrais problèmes, on regarde ailleurs pour faire de l'électoralisme et s'assurer le maximum de voix. Je partage cette analyse.

Enfin, sur une note plus personnelle, j'ai pu vérifier qu'il parlait véritablement allemand, ça me fait un point commun avec lui !

Pour conclure, j'aimerais remercier Nico et Romain pour avoir organisé cette rencontre, DSK pour être venue ainsi que sa compagne Myriam qui était également là et qui a aussi sa part dans cet événement.

Maintenant, je ne sais pas si vous me reprendrez souvent à parler politique ici...

PS: Au début je voulais nommer l'article un apéro avec DSK mais je préfère faire de la pub au KdB finalement !

Lire la suite