Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de andika

American Sniper: Un tireur (pas si) fou

25 Février 2016 , Rédigé par andika Publié dans #Cinéma, #Eastwood, #Clint

On le sait tous que Clint Eastwood n'est pas dans le camp des progressistes, surtout depuis sa performance pathétique face à une chaise vide lors de la convention nationale du parti républicain en 2012. Il semblait un peu gâteux d'ailleurs. Souvenez-vous...

Tu devrais éviter la politique mec

En effet, depuis quelques années, le bon Clint nous a pondu de belles bouses, j'ai en tête son horrible J.Edgard qui n'aurait jamais permis à DiCaprio de choper un Oscar.

Je n'ai pas forcément envie d'être impitoyable avec Clint mais ce film était vraiment unforgiven. Toutefois, l'espoir n'est pas perdu pour notre ami Clint, non, ce n'est pas que la brute de l'inspecteur Harry, il est capable d'humanité. On l'a vu notamment dans Hereafter mais également dans ses classiques genre Sur la route de Madison. Mais dis-le nous Clint que t'es de gauche bon sang ! Arrête de nous faire croire que t'es un vieux cow boy du Texas. Tu nous as donné trop d'indices. Faire un film sur Bird voyons, et même ton vieux facho raciste de Gran Torino est quelqu'un d'humain et au final se comporte en héros. Tes lettres d'Iwo Jima, les mémoires de nos pères, ce sont des preuves. Et je ne te parle même pas de tous tes westerns avec tes héros humanistes... Ton Pale Rider putain, il est de gauche !

Alors American Sniper c'est quoi ? On arrive à une époque en Amérique où on n'a plus envie de raconter Amerina Pie, American Beauty ou que sais-je encore, maintenant on nous vend le sniper américain, ça ne plaisante plus. Deux guerres sont passées par là aussi, ainsi que de nombreux drames.

Ce film est adapté de l'autobiographie de Chris Kyle, sniper de légende des Navy Seals qui a fait dans le plus grand des calmes plus de 160 victimes au cours de sa carrière en Irak. Quand on lit les propos du mec, on a l'impression d'avoir à faire à un gros beauf mais c'est plus subtile que ça. Ce mec est humain, c'est ce que Bradley Cooper, qui interprète brillamment le rôle, nous montre tout au long du film.Ce n'est pas qu'un cow boy du Texas, non. Il ne veut pas buter les enfants, il est affecté par chaque tête qu'il explose contrairement à ce qu'il peut dire mais surtout, il est affecté par la perte de ses camarades et par le sort des vétérans de guerre.Son syndrome post traumatique est bien traité. Non il n'est pas fou, ses réactions et son inadaptation au retour à la vie civile sont tout à fait normales. C'est aussi un mari aimant et un père présent qui parvient lentement à se réadapter à la vie civile. Il a juste envie de sauver le plus de monde possible et il se montre très humains malgré tous ses meurtres de sang froid. C'était pas gagné avec un tel personnage. On a reproché à Clint d'en faire un héros. Je pense que ce reproche est infondé, ce mec est un héros des temps modernes, le genre de héros qu'on cherche quand on va voir les Batman de Nolan, un héros sombre, un chevalier noir. Il est torturé mais tellement humain. Et d'ailleurs son destin tragique suscite de l'empathie.

Clint parvient instaurer une tension folle, que ce soit dans les scènes qui se déroulent en Irak mais également dans les moments qui se passent aux USA lors des permissions. La photographie de l'Irak est excellente, le jeu d'acteur est solide, il s'agit d'un excellent divertissement. Ca fait plaisir de retrouver Clint Eastwood en forme, qui assume totalement qui il est, qui s'affranchit de toutes ses contradictions.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article