Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de andika

Le loup de Wall Street: Les fauves sont lâchés

21 Novembre 2015 , Rédigé par andika Publié dans #Cinéma

Ah ce film, je l'avais vu lors de sa sortie et je suis sorti de la salle dans un tel état de sidération que je n'avais rien écrit dessus à l'époque. Il dure près de 3h et on ne voit pas le temps passer mais on voit bien d'autres choses ! Mais surtout, qu'est ce qu'on se marre ! Ma première idée après avoir vu ce film, c'était de me dire que Martin Scorcese, homme septuagénaire je vous le rappelle, avait encore de sacrées histoires à nous raconter mais que surtout, il ne connaissait absolument aucune limite.

Pêle mêle dans ce film, on voit beaucoup de drogues, de sexes mais vraiment, des femmes à poils, des nichons et même des bites. Et ce film na été que R aux Etats-Unis, quasiment tout public en France, un truc de fous !

L'histoire est des plus basiques, c'est le rise and fall de Jordan Belfort interprété par Léo DiCaprio. Mais ce film ne se distingue pas par son scénario. Il se distingue par son ambiance absolument irréelle et bien entendu ses comédiens. Jonah Hill par exemple, ce gars quand je vois sa tronche, j'ai directement envie de me marrer mais dans ce film, c'est encore pire que d'habitude, il est surréaliste. Et le truc le plus dingue la dedans, c'est que je m'imagine bien le vieux Scorcese les encourager dans les outrances de leurs personnages, leur recommander de se lâcher. Devant un tel film, je suis persuadé que les acteurs se sont éclatés comme pas permis sur le tournage. Ce sont vraiment le genre e rôles qui permettent de devenir un autre, sans aucune retenue, ça doit être sacrément jouissif.

Il y a également notre Dujardin national qui joue le rôle d'un banquier suisse à merveille.

Bref, je souscris totalement à ce délire, à cette voix off complètement dingue qui soutient l'ambiance, rien de tel que ce film pour se marrer et se vider la tête. On ne s'en lasse pas !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article