Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de andika

L'Hermine, bienvenue en Cour d'assises

26 Novembre 2015 , Rédigé par andika Publié dans #Cinéma

C'est le genre de film que je suis obligé de voir, parce que ma mère s'appelle Hermine, parce que je fais du droit, parce que je veux devenir magistrat. Dès que j'ai vu la bande annonce de ce film, j'ai été intrigué, on semblait partir sur l'histoire d'un procès aux assises pour bifurquer sur une histoire d'amour. Ce n'est pas tout à fait le cas. De plus, j'ai entendu tellement de bons commentaires sur ce film, que ce soit sur France Inter, on disait qu'il avait déjà fait 300000 entrées, le canard enchaîné disait également que c'était un film à voir, bref, j'en ai entendu beaucoup de bien. C'est pour cela que ma critique a un peu pour but de calmer tout le monde.

Rien que sur le plan technique, la photographie est d'une laideur, je me souviens de plans au début du film, dans le bureau du juge, avec un contre jour horrible qui a pour résultat qu'on ne voit presque rien à l'écran. Vraiment, on ne va pas au cinéma pour voir une image si peu soignée. Ensuite, la critique se décompose en plusieurs parties.

Le droit

Alors oui, c'est super didactique, trop parfois même. C'est le rôle des deux dessinateurs de presse, ils passent leur temps à nous expliquer ce qui se passe, c'est un peu lourd pour qui connait un peu mais utile pour les novices. Sinon, la conduite du procès est tout à fait satisfaisante, Luchini fait un président de Cour d'assises tout à fait satisfaisant. Je retiens une scène particulière à la fin, peu avant le délibéré où il s'adresse au jury de manière humaine en leur expliquant qu'on ne saura peut-être jamais la vérité, c'était une très belle scène. D'ailleurs, toutes les scènes où l'on voit le jury ensemble sont les plus authentiques, les plus fortes, les plus belles.

L'amourette

J'ai jamais vu un forceur comme Luchini dans ce film. En gros, il connait déjà une des membres de son jury, c'est c'elle qu'on voit sur l'affiche. En voyant la bande annonce, on pouvait penser que c'était une ex mais pas du tout, c'était son toubib. En gros, il passe tout le film à lui courir après, il fait un peu pitié je dois dire. Mais finalement, c'est un beau contre-pied, qu'ils se connaissent juste un peu plutôt qu'ils aient vécu une vraie relation antérieurement.

Le Nord

Cette histoire se passe dans le Nord et franchement, les acteurs me semblent parfois en faire un peu trop dans leur rôle même si ça semble assez en accord avec l'idée que je me fais de ce coin. Putain, tous les témoins qui viennent à la barre, c'est juste exceptionnel, la justice dans ces coins doit d'ailleurs dépasser la fiction. Gros point fort du film cette authenticité.

Conclusion

J'ai beaucoup aimé l'actrice danoise Sidse Babett Knudsen qui joue admirablement bien son rôle et qui a un si bel accent, pas étonnant que Luchini craque sur elle dans ce film. En fait, c'est plus un film à voir à la télé, mais bon, on ne passe pas un mauvais moment.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article