Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de andika

La loi du marché, la puissance du naturalisme

29 Juin 2015 , Rédigé par andika Publié dans #Cinéma

Il s'agit ici d'un film qui exhale l'authenticité. Cela est dû notamment à certaines options de mise en scène, comme par exemple les plans très rapprochés qui filment les personnages de très près, plus particulièrement leur visage. Par ce biais, on voit leurs expressions, leurs émotions. Ce film nous montre la société telle qu'elle est sans toutefois la regarder de haut, en étant au contraire au plus près d'elle, en regardant dans les yeux les femmes et les hommes qui la composent. Ces personnages subissent presque tous des humiliations, que ce soit le personnage principal incarné par un immense Vincent Lindon, qui est constamment humilié pendant une bonne partie du film, tant qu'il n'est qu'un sans emploi. Ces humiliations prennent plusieurs formes, que ce soit à la banque, lors d'un entretien d'embauche, pour la vente d'un mobile home... Mais une fois qu'il trouve cet emploi de vigile dans un supermarché il devient le spectateur impuissant de l'humiliation des autres, que ce soit pour des,larcins, des fautes professionnelles. On sent que cette situation est aussi difficile à vivre que la première pour le héros car il s'identifie sans trop de difficultés à toutes ces personnes humiliées. Et pourtant, la vie est ainsi faite et pour s'en sortir il faut endurer. Pour cela, il convient sans doute d'avoir un bon entourage et pourquoi pas s'accorder des moments de légèreté autour d'une simple danse, car le ballet de la loi du marché est malheureusement beaucoup moins léger.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article